Discuter avec la plus vieille version de Soi.

Un jour au détour d’un voyage. Avant de rencontrer, encore et encore, une autre part de soi, je suis allée parler avec celle que je serai en plus ancienne. Je suis donc allée discuter avec la plus vieille version de moi. Quel étonnement ce fut de découvrir l’éclat de lumière que l’on pouvait lire dans ses yeux. J’ai pu observer chaque plis de sa peau. Chaque recoins de son visage. On pouvait deviner secrètement ses merveilleux souvenirs et ses infinis voyages. J’avais la gorge nouée de voir tant de beauté, tant de richesse, tant de sérénité à l’intérieur de cette femme qu’un jour je serai. C’est à cet instant que des larmes salées ont, sur ma joue, coulées. Elle m’a regardé avec tant d’amour et tant de respect. Elle avait pleins de magnifiques choses à me raconter. Des secrets. Des vérités. Des mystères découverts grâce à cette drôle de curiosité. J’ai alors fait le calme dans mon esprit. Les pensées se sont, peu à peu, calmées. Puis arrêtées. Et j’ai commencé à l’écouter avec beaucoup d’attention et beaucoup d’admiration. Elle m’as avoué doucement qu’elle m’attendait depuis longtemps. Mais elle savait que je viendrai le jour où je serai vraiment prête à grandir et à m’offrir à la vraie magie de la Vie. Elle avait les cheveux blanc comme de la neige. Sa présence était différente des femmes de son âge que j’avais rencontré dans le temps. Quand on la regardait de plus près, on se rendait compte, avec une certaine stupéfaction, qu’elle n’était pas accablé par le poids des années. Son dos ne s’était pas courbé par toutes sortes de soucis alourdissants. Elle se tenait droite, libre et fière. On pouvait deviner qu’elle avait découvert des univers entiers remplis de tant de beauté. On ne pouvait pas passer à côté de son sourire et de l’amusement que l’on pouvait lire dans ses yeux. Elle était couronnée d’une sagesse infinie. Et voici ce qu’elle m’as dit: 

«  Ma belle Anna, j’aurai tant de choses à te dire sur la magnifique et la frabieuse vie que l’on créé tous ensemble. Et quand je dis tous ensemble, c’est vraiment tous ensemble. Pas seulement toi & moi. Mais aussi tous tes amis. Toute ta famille. Toutes les personnes que tu vas rencontrer et reconnaître lors de ton voyage ici-bas. Prends le soin de ne jamais oublier personne. Prends en considération chaque regard que tu croises. Chaque main que tu touches. Chaque coeur que tu frôles. Car chacun a son importance. Chacun a sa richesse. Sa mélodie à partager. Sa vision à dessiner. Son rôle à jouer. Et c’est souvent par les yeux d’un adulte qui réalise patiemment ses rêves d’enfant que le ciel regarde attentivement le Monde. Ta présence à l’autre est ce qu’il y a de plus précieux à l’intérieur de ton coeur.

J’aimerai te dire qu’au fond de toi tu sais déjà tout. Car le Tout est à l’intérieur de toi. Alors je vais me contenter de te donner quelques trésors. Quelques perles de beauté que tu pourras emmener précieusement avec toi pendant toute la durée de cet étonnant voyage. Et tu pourras peut-être les partager avec qui tu le souhaites. Je connais ton amour pour le partage. Pour le fait de transmettre tout ce que tu as la chance de découvrir. Cette pensée qui te dit avec insistance « si j’ai eu l’opportunité de vivre cela, alors tout le monde peut vivre une expérience similaire. » Et tu as raison de penser ainsi. C’est de cette façon que l’on rend accessible l’inaccessible.

La Vie te réserve des surprises infinies. Des découvertes qui dépassent de loin toutes les douceurs de ton imagination. J’aimerai t’assurer que tu seras comprise dans ton amour. Pour de vrai. Et Le Temps sera ton plus beau témoin. Il te permettra de réaliser tout ce que tu as à réaliser. Je compte sur toi pour ne jamais, jamais, le laisser tomber. Et toujours lui faire confiance.

Beaucoup de choses voudront accaparer ton attention, mais l’essentiel se trouvera toujours à l’intérieur de ton coeur. Dans l’invisible. Alors n’aies pas peur d’aller loin dans tes explorations. Tu es né sous une frabieuse étoile qui prend soin de toi à chacun de tes pas. Là où le coeur est, il ne fait jamais sombre.  Il ne fait jamais froid. Et celui que ton âme appelle joyeusement te reconnaitra assurément. Tu peux en être certaine. Dans vos silences respectifs les retrouvailles seront de plus en plus magiques. Soit patiente et présente. Cherche inlassablement des indices, des trésors, des preuves que l’Amour est Tout. Car, au fond de toi tu le sais, tout a commencé par ces mots-là…

Les réalisations personnelles et intimes de ta propre existence te combleront entièrement de joie car, il y a longtemps de cela, tu as choisi simplement le bonheur. Mais ce qui créera de nouvelles émotions, peut-être jamais ressenties auparavant, c’est assurément ce qui se manifestera dans la vie de toutes ces personnes que tu aimes tant. Les voir réaliser leur propre rêve. Les voir se réaliser pleinement. Et découvrir à l’intérieur d’elles-mêmes leur propre paradis. 

La Vie est une ascension constante. Chaque âge. Chaque période de vie comporte des cadeaux. Il faut être assez courageux pour quitter une pièce de notre vie et entrer avec curiosité dans la suivante. Car l’étape d’après est toujours rempli d’inconnu et de mystère. Peut-être, parfois, de quelques frayeurs. Avec le temps qui passe, tu gagnes quelque chose de très précieux : L’Expérience. Et L’Expérience n’arrive jamais seule. Elle est toujours accompagné fidèlement de ses soeurs: La Confiance et l’Assurance. C’est ainsi que l’on apprend à se tenir droit et fière de « qui on est » au plus profond de Soi.

La Vie est une oeuvre d’art. Et qu’importe les outils ou la toile, tout est dans le regard de l’artiste. Tout est dans l’intention qui se cache derrière l’oeuvre. Chacun de nous est libre de choisir l’intention la plus chère à son coeur.

La Vie est une magnifique histoire. Et n’aies pas peur de rayer, de barrer, de gribouiller certains passages. Soit avide de découvertes. Et lorsque ce que tu découvres ne correspond pas à tes idéaux sens-toi libre de ré-écrire l’histoire. Encore et encore. 

N’aie pas peur qu’il fasse trop noir, car ton regard créé magiquement la réalité. N’accorde pas trop d’importance aux propos et aux croyances de ceux qui n’ont pas eu d’enfance. Ils ont oublié la magie de la Vie. N’accorde pas trop d’importance à ceux qui pensent être devenu des adultes sérieux et responsables. Ils passent simplement à côté du jeu de la Vie. 

Le Monde est un terrain de jeu. Et il ne faut pas avoir peur de ses territoires inconnus. Il faut assez de courage pour partir l’explorer entièrement. Et le courage vient d’un coeur doté d’une intention simple et pure. Le courage nait également de la foi. Car ce que l’on souhaite croire, immanquablement on finit par le voir. 

Le Monde est une carte aux trésors. Et la carte n’est que très rarement le territoire. Mais, si tu le veux vraiment, tu peux dessiner ta propre carte après avoir explorer ces fabuleux territoires. Avec tous les trésors que le Monde a précieusement pris le temps de cacher. Le Monde souhaite t’émerveiller, te voir avoir des étoiles dans les yeux et découvrir d’infinis trésors. Encore et encore.

Le Monde est un conte magnifique. Et, en écrivant son histoire, tu lui permettra de découvrir ses propres pouvoirs magiques. Ses propres secrets et mystères. Il est loin de s’attendre à tout ce que tu vas lui permettre de découvrir. Il me semble que c’est ce qu’on appelle des vraies surprises.

Je crois que nous avons fait le tour de toutes les perles de beautés que je souhaitais te donner précieusement. Ah ! Oui ! J’ai oublié l’essentiel :

Le Paradis Existe et il est réside à l’intérieur de toi. Du Soi. 

Frabieux Voyage Anna, tu es magnifique, comme tout le Monde, sache-le. » 

Je ne savais pas quoi ajouter à ces perles de sagesse. Je crois qu’il n’y avait rien à ajouter finalement. Elle s’est approché de moi et elle m’a serré tendrement dans ses bras. Elle sentait bon comme les roses. Son étreinte était rassurante et apaisante. Elle a approché sa bouche près de mon oreille droite et elle a chuchoté avec sa voix remplie de tant de sagesse : « N’oublie pas d’étreindre le Monde. Tout le monde. » Elle prit un dernier temps pour me regarder encore une dernière fois. Elle voulait me donner encore un peu de sa lumière et de sa joie. Elle sourit. Une fumée blanche est venue doucement  l’envelopper. Elle a commencé à s’envoler. Il me semble qu’elle était repartie dans l’invisible. Elle semblait si légère et si libre. Si vivante et si heureuse. Je ne savais plus si tout ceci avait réellement existé ou s’il s’agissait d’un rêve précieux. Comme ces autres rêves que j’avais eu la chance d’aller explorer. C’est ainsi que j’ai eu l’assurance qu’un jour je volerai pour de vrai. Car je m’étais vu le faire de mes propres yeux.

Follow
...
Retour

Panier

0

Votre panier est vide.

Total
0
Payer
Empty

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!